A l'autre bout du bout du monde

Deux individus, deux mêmes rêves, une rencontre en Martinique puis un projet qui se concrétise ensemble : partir voyager à travers l'Amérique du Sud au gré de nos envies et de nos rencontres. Suivez nous: c'est parti pour l'aventure!!! ..................................... ..................................................................

Arica (22-25 Avril)

De Iquique à Arica, nous traversons le désert, encore le désert, toujours le désert. Puis nous longeons un canyon de très près, de plus en plus profond, sur une piste en travaux... Arica est la ville à l'extrême nord du Chili, quasi à la frontière péruvienne. C'est en fin d'après-midi que nous arrivons, alors que le soleil est sur le point de disparaître à l'horizon, sur l'océan Pacifique.

Nous nous rendons à pied à "Arica Unite" chez Jenni, une parisienne du 9-3 qui a ouvert son auberge ici, recommandée par Brigitte. Contrairement à cette dernière, Jenni est dure en négociation. Nous repartons alors de chez elle sans savoir vraiment où aller nous loger. Nous chopons un bus pour le centre et nous posons dans un hôtel qui ne paie pas de mine, le "Residencial Maipu", mais au moins c'est pas cher et y'a internet.

Aussitôt installés, nous nous sentons aspirés par l'appel du Terremoto chez Papi à "la pica del chino"... Et oui, depuis notre passage éclair à Arica une bonne semaine auparant, nous attendions ce moment! Papi n'a pas l'air de nous reconnaître, mais tant pis. Nous nous installons au bar en lui demandant s'il sera aussi ouvert demain, pour fêter l'anniversaire de Guillaume. Papi nous répond alors que, selon la tradition chilienne, l'anniversaire se fête à partir de ce soir, minuit! Puis il commence à nous raconter sa vie. Nous nous sentons donc obligés d'en reprendre un deuxième pendant qu'il nous parle de ses trois mariages, de ses enfants et petits-enfants, de la 7ème région d'où il vient, etc...

Puis pour éponger un peu ça, nous allons prendre une pizza à deux francs. 

Minuit approche alors... L'heure de célébrer l'anniversaire! Allons respecter la tradition chilienne! Papi nous attend enfermé dans son bar. Il nous ressert un Terremoto, en surveillant l'heure. Puis à minuit, JOYEUX ANNIVERSAIRE GUILLAUME!!! 
 
 
 
Ca passe toujours tout seul. C'est quand même très sucré! D'un coup, en plein milieu du Terremoto, Elise ne se sent pas très bien. C'est ça l'effet "tremblement de terre", on a l'impression que le sol se dérobe sous nos pieds. Papi est habitué à ce genre de réaction et ne se fait pas prier quand elle lui demande un verre d'eau!... 
 
Le lendemain, nous restons bien calmes au bercail. Guillaume profite de l'occasion pour faire plusieurs skypes avec toute sa famille. A 16H, nous allons enfin remplir nos estomacs en allant nous régaler avec une bonne crêpe farcie, débordant de sauce. Guillaume aura même droit à sa bougie sur le gâteau! Puis dans la soirée nous allons enfin goûter la "Pichanga" identique à la fameuse "Chorrillana". Semblable au "Pique Macho" bolivien, composée de boeuf, poulet, saucisse, frites, oignons, mais sans sauce. Un plat pour deux, qu'on pourrait manger à quatre, et qui baigne dans l'huile... Finalement, pas de Terremoto pour aujourd'hui, nous en avons eu tant qu'assez hier soir!
 
Mercredi, nous nous rendons au musée archéologique San Miguel de Azapa qui se situe comme son nom l'indique, dans la vallée d'Azapa, proche d'Arica. Le musée se consacre aux cultures précolombiennes qui ont habité la région, plus spécifiquement la vallée d'Azapa. 
 
La visite est assez intéressante malgré qu'encore une fois il n'y ait pas de guide. Nous faisons nous même la visite guidée avec un document de vingt pages en français qu'on nous a donné à l'entrée, expliquant chaque vitrine. Dans la première partie du musée est présentée la vie de la civilisation chinchorro, vivant essentiellement de pêche, sur la côte nord du Chili. Puis sont exposés les objets domestiques, tissus, poteries des différentes cultures, montrant l'évolution des peuples de la région. Tout d'abord est présentée la culture Chinchorro datant de 6000 à 2000 avant JC, avec l'exposition de trois momies, les plus vieilles du monde paraît-il.
 
 
Puis la culture Tihuanaco que nous avons eu l'occasion de découvrir pendant notre séjour en Bolivie, avec ses belles coiffes traditionnelles, ses magnifiques tissus et poteries.
 
 
Et enfin la culture Inca, plus récente.
 
Dans la deuxième partie du musée sont exposées les méthodes d'agriculture andine, l'art du textile, la vie quotidienne des Aymaras d'hier et d'aujourdhui avec ses évênements: mariage, carnaval, etc...
 
 
 
Dans la dernière partie du musée sont exposées des momies chinchorros avec les explications du rituel funéraire. La préparation des momies varie selon l'époque, mettant en évidence "la momie noire", plus ancienne, puis "la momie rouge". Attention aux âmes sensibles! Selon les techniques, les corps étaient éviscérés, le crâne ouvert en deux pour en extraire le cerveau. Puis le crâne était séparé du tronc, tout comme les bras et les jambes. Ensuite, le tout était rassemblé et recontitué à l'aide de bâtons en bois permettant de "faire tenir" le corps droit. La peau était replacée autour du corps, et bourrée de paille, d'herbes, ou de fourrure d'animaux. Le tout était enveloppé avec de l'argile, puis les corps étaient peints ou bandés, figés pour l'éternité comme des statuettes. On peut voir des momies de toutes les tailles, y compris d'enfants et de nourrissons, même des foetus!...
 
 
Si vous voulez plus d'explications: 
http://en.wikipedia.org/wiki/Chinchorro_mummies
 
Ce ne sont pas des momies égyptiennes enroulées de rouleaux de PQ, mais c'est tout de même impressionnant!
 
De retour à Arica, nous nous faisons déposer à côté de la station ferroviaire pour aller acheter nos billets de train. Il paraît que ce serait bien plus simple et moins long de traverser la frontière avec le Pérou à bord du train au départ d'Arica. A notre grande surprise, lorsque nous arrivons, un panneau affiche "train hors service", daté de Mai 2012! Tant pis, nous prendrons le bus!
 
Sur le chemin en direction du centre, nous passons devant chez Papi qui est entrain de fermer son bar. Mince, on avait bien prévu de revenir nous reprendre un petit Terremoto! En effet, c'est notre dernier jour à Arica, et également le dernier au Chili, nous ne pouvons pas partir sans en prendre un dernier! 
 
Mais avant ça, nous nous lançons dans la mission carte postale. Et oui, Elise a promis d'envoyer une carte par pays à Amélie, mais n'en a toujours pas envoyée du Chili. C'est maintenant ou jamais... La mission se révèle finalement plus facile que prévue!
 
En attendant l'heure de l'apéro, nous montons le morro qui surplombe la ville. En 10 minutes c'est fait! La montée était bien plus facile qu'on ne pensait, probablement grâce au stock de globules rouges qu'on s'est fait depuis la Bolivie! De là-haut, nous avons une belle vue sur toute la baie d'Arica.
 
 
 
 
 
Cathédrale San Marcos, fabriquée en France dans les ateliers Gustave Eiffel puis transportée par bateau en pièces détachées.
 
 
Nous zoomons de temps en temps sur la porte de la pica del chino, mais malheureusement celle-ci est toujours fermée! On aperçoit toujours le cadenas... grrr Papi ne nous ferait quand même pas faux bond pour ce soir?!
 
 
Une fois redescendus, nous sommes plus que jamais déterminés à rendre une visite à Papi. Par chance, à notre arrivée, le bar est ouvert! Papi nous sert un Terremoto en nous disant que ce soir à 22H c'est "Brésil-Chili" dans son bar. Mince! Il va falloir qu'on revienne!
 
A 21H30, nous sommes de retour à la Pica del Chino. On va essayer d'y aller molo! C'est bonne ambiance, tout le monde supporte le Chili, sauf Elise qui aimerait voir gagner le Brésil. Au final, 2-2, tout le monde est content, et nous finissons notre 3ème Terremoto que nous nous partageons. Mais ce n'est pas fini! Papi a décidé de nous inviter pour le dernier verre. Il fait alors sortir les deux derniers chiliens du bar pour pouvoir nous payer un coup tranquille. Nous parlons de politique chilienne (lui aussi adhère à la politique de Piñera...), de système de santé dans nos deux pays... Faut bien avouer que nous n'avons pas tout compris, et puis nous sommes un peu cuits. A 1H30 du matin, Papi ferme la boutique, nous rentrons pour une dernière nuit au Chili.
 
Le lendemain, réveil à 8H, trop tôt. Il ne faut pas chômer, nous aimerions nous rendre à Arequipa au Pérou avant la tombée de la nuit. Nous prenons un dernier p'tit dèj' aux oeufs juste à côté de l'hôtel. La dame nous conseille de nous rendre au terminal en voiture collective plutôt qu'en bus. Selon elle, c'est plus sûr!! On lui explique qu'on a gardé juste ce qu'il fallait en monnaie chilienne pour prendre un bus, et quitter le Chili. Pas assez pour se payer une voiture. Elle nous propose alors de nous faire payer 300 pesos de moins de petit dèj' pour qu'il puisse nous rester assez. OK! Sympa! Merci!
 
Nous nous rendons alors au terminal en espèrant qu'il n'y ait pas de taxe d'embarquement (frais de fonctionnement du terminal), parce que nous n'avons pas prévu d'argent pour ça. Il ne nous reste que 4000 pesos pour prendre le bus. Pas de bol, il y en a une. Le mec du bus refuse de nous faire monter tant qu'on a pas payé cette taxe. Finalement, Elise va expliquer vite fait la situation à celle qui contrôle, la bonne femme répond qu'il n'y a pas de soucis. Ah?! Cool! En effet, au moment de son contrôle dans le bus, elle nous reconnait, puis nous zappe volontairement... Yes! On redouble de chance aujourd'hui! 
 
C'est alors qu'un d'jeuns se met à rapper dans le bus, pour se faire un peu de sous. On se sent un peu agressé au départ, puis ça nous fait bien marrer. Les gens remplissent son chapeau, il est content puis descend du bus. 
 
Allez, c'est parti pour le Pérou! Adios Chili!
 
 


Publié à 03:34, le 30/04/2013, dans Chili, Arica
Mots clefs : chinchorropacifiquemorroterremotomomiesanniversairemusée


{ Page précédente } { Page 2 sur 14 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis