A l'autre bout du bout du monde

Baños 1ère partie (04-09 Août)

 
Aujourd'hui c'est Dimanche et nous arrivons en début d'aprem à Baños. Nous filons directement à l'hostel Princesa Maria où nous devons retrouver Tanguy. On nous dit qu'il est déjà arrivé et qu'il est sorti manger en ville. En attendant, on s'installe dans notre chambre. Puis on entend une voix bien connue et quelqu'un qui frappe à la porte... Tanguy!! Ca fait trois semaines qu'on s'est quitté à Otavalo. On ne pensait pas le revoir si tard mais il a été moins vite que prévu. Avant de continuer vers le Pérou, il a fait un petit détour pour que l'on se retrouve quelques jours ici! 
 
Nous allons nous promener en ville puis partons grimper sur les hauteurs faisant face à la ville. On s'y trouve un petit bar où l'on peut boire quelques bières en admirant la vue sur la ville et le volcan Tungurahua, derrière. Magnifique! Ce volcan pointe à 5023m d'altitude et menace la ville à chaque instant, il fumait d'ailleurs il y a seulement deux semaines. Il est en activité régulière et la nuit, lorsque le ciel est dégagé, on peut même le voir cracher! A ses pieds, Baños est une petite ville touristique prisée des Equatoriens mais aussi des touristes internationaux car il y a beaucoup d'activités possibles à proximité. Le cadre naturel dans lequel se trouve la ville est en tout cas exceptionnel! La halte devrait être agréable.
 
Au fil des bières, les nuages se lèvent et le volcan finit par être presque découvert. Malheureusement nous n'avons pas notre appareil! Après avoir vidé le bar (il n'y a avait que 3 grandes bières en stock), nous rentrons à l'hostel, en étant passé faire des courses au passage. Ce soir, c'est soirée crêpes!
 
A l'hostel, nous nous lançons dans la confection de la pâte tout en prenant quelques ti-punchs! Et oui, nous nous retrouvons entre Martiniquais! Nous faisons au passage la rencontre de quelques Français qui logent ici également. La soirée aurait pu être un succès mais c'est une nouvelle désillusion avec la farine et la pâte à crêpes sudaméricaine (après Cusco): pas moyen que la pâte ne colle pas dans la poêle et donc impossible de sortir la moindre crêpe. Nous mangeons donc une nouvelle fois la garnition sans les crêpes, ça donne donc des oeufs brouillés aux champignons et au bacon, pas mal non plus cela dit!
 
Le lendemain, nous partons louer des vélos pour silloner la "Ruta de las Cascadas", route de 18km qui part de Baños pour finir à Rio Verde. La route que nous empruntons est la même que celle des véhicules et qui va vers Puyo. C'est donc un peu dangereux mais heureusement il y a quelques endroits avec des voies cyclables qui contournent les tunnels, et là, c'est bien agréable!
 
Sur le chemin nous croisons régulièrement des "tarabitas", ce sont des nacelles qui passent d'un côté à l'autre du rio à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. C'est un moyen de transport qui a été inventé par les Incas!
 
Un petit business s'est d'ailleurs créé avec ça, il y en a partout! Et bien sûr c'est payant: un dollar cinquante l'aller-retour. A côté de ces tarabitas, il y a également à quelques endroits, la possibilité de faire de la canopy, c'est à dire traverser le rio en mode "écureuil", accroché au cable par le dos et les pieds (pour 10 dollars)!! Frisson garanti! Tanguy s'y risquera avant de persuader Guillaume d'y aller. Faut dire que le site est assez exceptionnel, la canopy file droit sur les cascades au-dessus de la rivière.
 
 
Tanguy dans les starting-blocks
 
 
Suivi de Guillaume qui vole...
 
 
La tarabita pour le retour
 
 
 
La magnifique cascade survolée pour nos deux écureuils
 
 
Puis à la mi-journée, la pluie commence à s'abattre, nous trouvons refuge pour quelques heures dans le local d'une femme proposant justement de la canopy. Nous rencontrons alors un couple de Québécois et discutons à l'abri le temps que la pluie se calme. Au bout de deux bonnes heures, le soleil brille: c'est reparti! Nous sommes désormais cinq à nous suivre sur le chemin, les cascades et les points de vue s'enchaînent.
 
 
 
 
Le beau temps est revenu mais avec les quelques heures d'averses, l'eau coule de partout et à des endroits les cascades se trouvent plutôt au dessus de nos têtes! 
 
 
 
 
 
Nous finissons notre périple à Rio Verde après le passage dans un tunnel où l'eau s'est aussi bien infiltrée. Nous perdons Tanguy quelques instants: dans la lancée du premier tunnel il n'a pas pû s'empêcher de continuer par un deuxième alors que nous étions arrivés. Il arrivera à destination quelques minutes après nous...
 
Plus de vélo pour aujourd'hui! Il ne nous reste plus qu'à atteindre la cascade "Pailon del Diablo", le chaudron du diable, pour finir la journée en apothéose! Après quelques minutes de marche, nous arrivons à la cascade.
 
 
 
Le débit d'eau est impressionnant et les embruns de la cascade nous trempent bien! Il y a quelques miradors à différentes hauteurs de la cascade pour se rendre compte de sa puissance et on peut même aller juste derrière la chute après quelques minutes de contorsion! Bon, c'est pas Iguazu mais au niveau du débit c'est tout de même impressionnant!
 
Nous revenons au point de départ, trouvons une camionnette dans laquelle nous montons et chargeons nos vélos pour remonter jusqu'à Baños, tout est prévu pour les touristes! Arrivés à Baños, nous filons au petit bar d'hier chez Mamita en emportant une bière dans le sac, des fois qu'elle n'ait pas rechargé son stock. Après la pluie, le ciel est bien découvert, nous avons peut-être une chance d'y apercevoir le sommet rougissant du Tungurahua! En arrivant là-haut, il n'y a toujours plus de bière! Mamita passe une commande express, elles devraient bientôt arriver... Nous sirotons notre Pilsener tandis que les nuages arrivent et recouvrent complètement le volcan. L'heure de rendre les VTT approche, et nous devons déjà redescendre lorsque notre livraison de bières arrive...
 
 
Vue sur Baños
 
 
Le soir, Guillaume part avec Tanguy aux bains de la Virgen pendant qu'Elise se repose. Les bains sont blindés mais c'est bien agréable de passer de piscine en piscine, du chaud au très chaud puis au froid... pour revenir finalement dans le chaud et se poser assis au bord de la piscine en admirant la cascade illuminée! Le bonheur après une journée d'effort!
 
Nous nous retrouvons ensuite tous les trois pour un repas dans un des nombreux restos de la ville! Nous sommes cuits mais quelle journée!
 
Le lendemain, c'est déjà de nouveau l'heure des "aux revoirs". Tanguy file vers le sud, Cuenca, puis ensuite le Pérou. Il ne lui reste plus qu'un mois et il y a de quoi faire là-bas!
 
Nous, nous restons tranquilles deux jours de plus. Nous nous préparons de bons petits plats (on fait toujours le plein de légumes!!) dans "notre" cuisine et on profite de la pluie qui tombe pour se reposer et surfer sur internet. La ville est agréable malgré sa réputation touristique et l'atmosphère de petit village nous plaît bien.
 
Le vendredi, nous nous décidons enfin à bouger: nous filons à Puyo, à la lizière de l'Amazonie! Une famille qui possède une ferme nous attend en Couchsurfing. Au programme: un peu de travail à la ferme et quelques jours au coeur d'une famille équatorienne!

Publié à 17:02, le 16/08/2013, dans Equateur, Baños de Agua Santa
Mots clefs : canopytarabitavolcan Tungurahuarutas de la cascadasbainsvélo


{ Page précédente } { Page 9 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis