A l'autre bout du bout du monde

Vilcabamba (24 Juin - 05 Juillet)

 
Arrivés à Loja vers 5H30 du matin, nous nous posons quelques minutes au terminal: nous avons besoin de nous réveiller de notre nuit de bus avant de repartir. On en profite pour se prendre un jus et ainsi payer pour la première fois du voyage avec des dollars américains! Et non, on ne fait pas nos gringos, ici, c'est la monnaie officielle du pays depuis 2000, le dollar américain ayant remplacé le sucre. 
 
Dès que nous avons repris nos esprits, nous nous décidons à filer prendre un bus pour Vilcabamba, notre première destination. Pendant que Guillaume part faire de la monnaie pour payer la taxe d'embarquement du terminal, Elise a le temps de se faire offrir deux fois la taxe par deux personnes différentes: sympas ces Equatoriens!
 
Sur le chemin, on découvre un paysage valloné et verdoyant, des champs de bananes et de canne à sucre: ça ressemble un peu aux Antilles! Et les maisons que nous apercevons ressemblent plus à des villas qu'aux maisons en terre que l'on voyait dans les campagnes péruviennes et boliviennes. Les Equatoriens auraient-ils un niveau de vie un peu plus élevé? Pour l'instant c'est une première impression mais ça reste à confirmer...
 
Une fois à Vilcabamba, nous arrivons sur la place centrale où personne ne sait où se trouve Rumi Wilco, une réserve aux abords de la ville dans laquelle nous avons prévu de camper. Nous croisons un Français qui a ouvert une crêperie "Suzette". Il nous dit qu'il ne connaît pas et que de toutes façons il ne connaît rien ici et que ça ne l'intéresse pas... par contre si on a envie de bien manger on peut venir chez lui! Ce qu'on ne fera pas car pour le prix d'une crêpe on peut sûrement manger plusieurs almuerzos pas chers et en plus si on a envie de crêpes, on se les fait, besoin de personne! Entre temps il se vantera quand même de faire venir sa farine de blé noir de Bretagne par colis (bonjour le Bilan Carbone!).
 
Finalement, on finit par trouver la réserve et nous rejoignons le terrain de camping qui se trouve en pleine nature: ça va nous faire du bien de nous poser ici! Il y a déjà trois campeurs installés, trois Français: Fred de Pornic (44!!), Ben de Pau et Elise de Marseille. Pour le camping, il y a une cuisine à dispo plutôt bien équipée, de l'eau chaude pour la douche et même de l'eau potable, le luxe!! On va vraiment être bien ici! A côté du terrain de camping, il a aussi trois cabanes en bois super sympas pour des familles. Ca à l'air bien tranquille. 
 
 
 
 
Nos trois Français ont l'air d'aimer le coin et le calme qui règne ici, ils sont déjà tous restés plus longtemps qu'ils ne le pensaient.
 
 
Notre tente posée, nous partons en ville pour déjeuner et faire quelques courses. Nous dégotons un almuerzo pour deux dollars et en profitons pour nous connecter dans un des nombreux cybers de la place. On passe également acheter un adaptateur pour recharger nos appareils car nous croisons ici nos premières prises non adaptables du voyage. Aux alentours de la place, il y a pas mal de petits mercados pour s'approvisionner et changer un peu du poulet-riz, le séjour s'annonce bien!
 
Tellement bien qu'au final, nous resterons onze nuits ici!!! Les journées sont tranquilles et à vrai dire on ne fait pas grand chose. Mais entre la lecture dans le hamac, les discussions avec nos compagnons de camping, les coinches, les parties de dés, les préparations de repas, les couchers de soleil et le repos tout simplement, les journées passent vite! Et la nuit: quel calme, rien que le bruit des insectes jusqu'au matin et un ciel magnifiquement étoilé!
 
 
 
Vue sur Vilcabamba depuis le haut de notre réserve... Puis coucher de soleil incandescent...
 
 
 
 
Guillaume pendant une de ses activités favorites du séjour...
 
 
 
Rien de telles que des parties de coinches, ça faisait bien longtemps! Ainsi qu'une soirée pizzas faites maison... humm!
 
 
 
Au fil des jours, nous apprenons à connaître les trois autres français:
 
- Fred, 43 ans est en voyage en Amérique du Sud et Centrale depuis trois ans. Il est déjà allé presque partout, du Mexique à la Patagonie. Il n'a pas travaillé depuis son départ mais il souhaite descendre l'Amazone bientôt pour aller au Brésil et rejoindre la Guyane où il compte travailler. Il est de Pornic dans le 44 mais autre point commun avec Guillaume, il a déjà vécu en Martinique!
 
- Ben, 29 ans est parti de chez lui depuis cinq ans et est passé par les Antilles (Guadeloupe comme Elise), le Vénézuela, la Colombie et maintenant l'Equateur. Il n'envisage pas de rentrer pour le moment et travaille au fur et à mesure dans son métier (il est boulanger) mais aussi en vendant un peu d'artisanat.
 
- Enfin, Elise, 27 ans, voyage depuis huit mois et demi. Elle est partie du Mexique et est arrivée en Equateur en traversant l'Amérique Centrale et la Colombie. Elle voyageait avec une copine depuis le début mais il y a peu elles se sont séparées pour voyager chacune de leur côté. Elle pense rentrer d'ici peu, en Août probablement.
 
Il y aura quans même une journée où nous arriverons à décoller du camping pour bouger un peu!
 
 
Vue sur le sommet Mandango depuis le camping
 
Nous partons grimper à un point de vue au dessus de la ville, au Mandango, une colline surplombant Vilcabamba. Une voisine nous montre l'entrée du chemin à travers des barbelés et nous commençons notre ascension (après avoir failli se faire bouffer par un chien!!). En une heure, nous sommes là haut, la vue est magnifique malgré le temps assez couvert et nous sommes seuls. 
 
 
 
 
 
 
 
En face, nous avons vue sur le parc Podocarpus et ses montagnes où il a l'air de pleuvoir. Nous voulions y aller mais de ce côté là du parc même si il y a un refuge, les sentiers ne sont pas balisés. On nous a dit de préférer l'entrée proche de Loja desservie par les bus mais il faut ensuite marcher 8 km sur une piste avant d'atteindre le refuge... Bref, nous n'irons finalement pas dans ce parc, l'atmosphère de Vilcabamba et la tranquilité de notre camping ne nous incitent pas à bouger mais plutôt à profiter de son calme et ça nous va bien!
 
Le samedi soir, nous sortons en groupe pour aller assister à un concert rock dans un bar où les musiciens sont plutôt bons et où la bonne ambiance règne. L'occasion de recroiser notre cher français que nous surnommerons "Crêpes Suzette". Il se revantera de sa farine "Made in Bretagne" mais également d'importer de la farine "sans gloutons" et du bacon "sans préservatifs"... bref, un grand moment!!  
 
Au fil des jours, les arrivées se succèdent et nous finissons par être quatorze en tout le dimanche... dont dix français!!! Une vraie invasion!!! Il y a: 
 
- Un couple de Français, Benjamin et Faustine, qui sont partis de Quito et qui souhaitent rejoindre Ushuaïa d'ici neuf mois à peu près, et tout ça en vélo!!! Leur blog: http://ridingducks.wordpress.com/
 
- Une Québécoise, Stéphanie, qui est aussi en vélo mais qui a déjà traversé le Canada, les Etats-Unis, l'Amérique Centrale et la Colombie. Elle était avec une copine mais elle continue désormais toute seule. http://3ameriques2folles2velos.wordpress.com/
 
- Un Espagnol, Miguel, qui est en vacances pour trois mois en Equateur et au Pérou. Il revient des îles Galapagos qu'il a adorées!
 
- Un couple de Suisses, Robi et Moni, eux aussi à vélo, mais ce ne sont plus vraiment des voyageurs, ils sont vraiment à part car ça fait neuf ans qu'ils voyagent (oui oui 9 ans vous avez bien entendu!!). Eux même le disent, ce n'est plus un voyage mais une façon de vivre!! Ils sont partis de Suisse à vélo et ont traversé l'Europe de l'Est, le Moyen Orient, l'Asie, l'Amérique du Nord et l'Amérique Centrale pour arriver jusqu'ici!!! Et tout ça sans prendre un seul avion. A la place ils voyagent en porte-containeurs! Original et écolo!! Ils ont quand même travaillé un peu en neuf ans, notamment au Canada. Désormais, ils veulent rejoindre Ushuaïa, remonter au Brésil et rejoindre l'Afrique pour y passer environ trois ans. Autant dire que leur voyage n'est pas fini!! http://www.velocos.ch/
 
- Un autre couple de Français, Guillaume et Julie, qui voyagent depuis un an à travers le monde. Ils ont un peu prolongé leur voyage et vont jusqu'en Colombie. http://www.enviedevoyager.fr/
 
- Deux Français, Romu et Flo, deux amis qui sont eux aussi en vélo. Ils ont acheté leurs vélos à Cuenca et veulent arriver jusqu'à Ushuaïa également! http://lesmomosenvadrouille.unblog.fr/
 
Et puis bien sûr, il reste toujours Ben et Elise (Fred est parti entre temps) et nous!!
 
A cela vient s'ajouter un Français qui passe de temps en temps voir tout ce petit monde. Il s'appelle Rabah et loge à l'entrée de la réserve, dans une vraie chambre lui. Il a 47 ans et il est en voyage pour environ trois mois, principalement en Equateur mais il devrait mettre un peu les pieds au Pérou également. Il a bien baroudé jusqu'à maintenant et a finalement passé peu de temps en France dans sa vie: il a vécu en Guyane, en Inde, Madagascar et connaît surtout l'Asie où il a pas mal voyagé. Une belle rencontre également!
 
En tout cas, ce qu'on peut dire, c'est qu'ici, c'est un vrai RDV des cyclistes et des voyageurs au long cours!!! Depuis le début du voyage nous n'en avions encore jamais rencontrés autant et en si peu de temps!!! C'est moins calme qu'à notre arrivée et le soir, ça fait du monde dans la cuisine, mais l'ambiance est bonne!!!
 
Malgré cela, le début de semaine voit la troupe rétrécir:
- le couple de Français et la Québécoise repartent sur les routes... en vélo et vers le Pérou,
- l'autre couple de Français prend la direction du parc Podocarpus pour quelques jours, on ne les reverra pas ensuite,
- Miguel, l'Espagnol part vers Loja pour rejoindre Piura et le Pérou en bus, d'où nous venons.
 
Puis le lendemain, c'est aux Suisses de partir à leur tour. 
 
Et Ben et Elise, après s'être accordés une journée supplémentaire imprévue, partent finalement eux aussi. Direction le Pérou également! Au passage, Elise établit un record avec 18 nuits passées à Rumi Wilco... record à battre!! Ou pas!
 
 
Encore de la coinche! Tournoi ce coup-ci, avant le départ d'Elise et Ben
 
 
Même Sanglichou et Canarichou se sont trouvés des potes à Vilcabamba: la baleine d'Elise, Mowgli et Baloo de Flo et Romuald
 
On en profite pour une petite photo souvenir:
 
 
Ben, Elise, Romu, Flo... et nous!!
 
Nous ne sommes donc plus que quatre le mardi. Parfait pour quelques petites parties de coinche avec des bières! 
 
Le calme est revenu sur Rumi Wilco et le séjour touche à sa fin pour nous. Mais alors que nous avions décidé de partir le jeudi, il pleut des cordes donc notre lessive ne sèche pas. Et en plus, nous avons attaqué un livre que nous devons finir avant de repartir pour le rendre à une auberge de Vilcabamba. Bref, des excuses pour rester un jour de plus...
 
Le jeudi, Romu et Flo, eux, se décident quand même à repartir en vélo. C'est donc l'heure de nouveaux "aux revoirs" (ça fait beaucoup en peu de temps!!). On suivra également leur blog et on attend une photo d'eux (avec leurs mascottes, Baloo et Mowgli) devant la pancarte annonçant la fin de la Ruta 3, au bout du monde, à Ushuaïa. Bon vent à eux et bon courage! 
 
Nous voici donc seuls au camping, pour notre dernière journée ici, quel bonheur!!! Plus qu'à finir notre livre "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" et la mission de la journée sera réussie!! D'ailleurs on vous le conseille, ce livre est énorme!!!
 
 
Elise en pleine lecture devant la cuisine... comme c'est passionnant "le p'tit vieux"
 
Le soir, notre dernier ici, nous nous lançons à refaire des pizzas et du pain. Ben nous a appris ça pendant notre séjour donc on s'entraîne pour ne pas perdre la main. Au dîner, on se régale donc de bonnes pizzas...
 
 
... et le lendemain, nous nous régalons de nos petits pains au petit déjeuner!
 
 
Puis enfin, ça y est, c'est l'heure du départ, après onze nuits passées ici! On ne battra pas le record d'Elise mais tant pis, le reste de l'Equateur nous attend et la fin du voyage approche un peu plus chaque jour. Il nous reste beaucoup à découvrir de ce pays et il faut donc se remettre en route. Vilcabamba restera à jamais comme une terre de rencontres, de beaucoup de rencontres (beaucoup de Français d'ailleurs) mais surtout de belles rencontres...
 
A bientôt pour la suite de notre périple, notre deuxième étape en Equateur s'appelle Cuenca! 

Publié à 04:58, le 8/07/2013, dans Equateur, Vilcabamba
Mots clefs : hamacscoinchesreserve Rumi Wilcorencontresnaturepizzaspaincamping


{ Page précédente } { Page 16 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis