A l'autre bout du bout du monde

Villa La Angostura (10-12 Janvier)

Nous quittons Bariloche en longeant l'immense lac Nahuel Huapi vers le Nord. Il fait un temps magnifique, le lac reflète parfaitement la couleur du ciel. Elise se "japonise" en mitraillant ce qu'elle peut!

Dans l'après-midi, nous arrivons à Villa La Angostura, ville touristique, sur les bords du lac Nahuel Huapi, ressemblant un peu à Bariloche, en plus petit. Nous décidons de filer tout droit à l'Hostel Italian recommandé par le Routard, moins loin que le camping, ce qui nous permettra de passer une nuit dans un vrai lit! En arrivant là-bas, on nous dit que c'est complet, mais qu'on peut toujours planter la tente dans le jardin... à condition de la cacher un peu parce qu'ils n'ont pas l'autorisation de faire camping et pourraient se prendre "una multa", une prune!

Nous montons donc la tente sur les 2m² qu'il reste. On se plait bien déjà ici! Il y a une grande cuisine commune pour faire sa popote avec un salon, ça semble très convivial.

Nous allons ensuite faire un petit tour de la ville. Dans la rue principale s'enchaînent les restos, les boutiques de ski, les agences et locations de vélos, ainsi que les chocolateries... humm! C'est assez touristique, mais ça reste une petite ville tranquille.

Le soir, alors que nous retrouvons notre tente pour une bonne nuit de sommeil avant une journée de vélo, une orgie se prépare sur la terrasse de l'hostel, dix mètres devant notre tente... mais ça, nous ne le savons pas encore quand nous allons nous coucher! Certes, il y a du bruit, mais on pensait bien que ça allait se calmer. Et bien non! Les jeunes argentins, pour profiter de leurs vacances, il faut qu'ils foutent le bronx à l'hostel. Jusqu'à 2H du mat', rires, chants, guitare, applaudissements... puis discussion de fin de soirée, sur la terrasse toujours, jusqu'à 4H du mat'. Autant dire qu'on n'a pas vraiment fermé l'oeil de la nuit...
 
Nous nous réveillons assez tôt pour pouvoir aller chercher nos vélos. Mais petit changement de programme pour ce matin: on décide de changer de camping pour que la prochaine nuit soit plus reposante. Après avoir récupéré nos vélos et réservé un emplacement dans le camping de la ville, nous nous attelons au démontage de tente. Sebastian, le gars de l'hostel, s'étonne de nous voir remballer nos affaires alors que nous avions prévu de rester au moins deux nuits ici. On lui raconte notre nuit, il fait l'étonné, et s'éloigne sans une excuse pour la nuit que nous venons de passer.
 
Au moment de quitter l'hostel, il vient nous réclamer les 120 pesos. Guillaume lui tend 20 pesos en lui disant: "tiens, voilà pour le petit déjeuner, je pense que c'est déjà très bien!". Sebastian commence à s'énerver en espagnol, alors là, on capte rien! Du coup il nous fait la traduction en anglais, en nous expliquant qu'il n'était pas là pour surveiller cette nuit, que nous avons réservé pour 2 nuits donc qu'il a déjà refusé une tente et qu'à cause de nous il perd de l'argent, qu'on doit alors le payer etc... Nous lui répondons que le service pour lequel nous payons, c'est de dormir, et qu'étant donné qu'on n'a pas dormi de la nuit, nous refusons de payer. Sur ce, il prend les 20 pesos et nous menace d'appeler les flics. Pas de problème, appelle les flics si tu veux! Sachant qu'il n'a aucun droit de faire camping ici, nous sommes sereins. Il nous dit de déguerpir au plus vite, ce qui est chose faite!! 
 
Nous enfourchons nos vélos bien énervés pour nous rendre au camping de la ville. Remontage de tente, gonflage de matelas... etc. Ca y est, nous sommes de nouveau réinstallés, on va pouvoir enfin profiter de la journée! Nous rencontrons nos deux voisins de tente: deux soixantenaires québécois qui font Villarrica-Punta Arenas au Sud en six semaines, à vélo. Ces deux-là nous font bien rires avec leur accent et leurs expressions! Ils sont déjà descendus jusqu'à Villarrica lors d'un précédent voyage, et reprennent donc là où ils en étaient restés. Malheureusement pour eux, le poste de frontière vers le Chili ayant cramé récemment, ils n'ont pas le droit d'y passer en vélo, et doivent donc prendre le bus ce qui ne les ravit pas vraiment!
 
Nous partons dans l'après-midi en direction du Parc National los Arrayanes, situé sur une péninsule du lac Nahuel Huapi, aux abords de Villa La Angostura. Les Arrayanes sont la spécialité du parc: des arbres couleur cannelle. Mais ce n'est pas pour voir des arbres que nous venons au parc. Apparemment, le chemin de 12 km (aller) longeant la péninsule offre de superbes points de vue sur le lac.
 
A peine le circuit commencé, nous nous retrouvons face à une barrière: interdiction de passer, chemin fermé pour risque d'éboulement! Nous faisons demi-tour bredouilles, en prenant tout de même quelques photos du lac.
 
 
 
De nouveau à l'entrée du parc, nous décidons de partir sur l'autre côté de la péninsule jusqu'aux miradors, avec les VTT. Grosse erreur! Il est indiqué à l'entrée du sentier qu'il faut soulever le vélo pendant le premier km et demi. En effet, il y a des escaliers en bois, pas très pratiques! Nous peinons à avancer en portant les vélos, en nous demandons si nous ne devrions pas les abandonner en chemin. On croise quelques personnes qui nous encouragent en nous disant qu'après, on peut rouler sans soucis. On enchaîne les mètres de montée, les escaliers, mais toujours pas de possibilité de monter sur nos vélos qui deviennent de véritables fardeaux. Arrivés au sommet de la montagne, proches des miradors, nous décidons enfin de les abandonner. Au bout de quelques mètres à pied, nous tombons sur une merveilleuse vue sur les environs.
 
 
 
Puis sur l'autre versant de la montagne, encore un joli point de vue, on en prend plein les yeux!!
 
 
 
Nous rebroussons chemin en laissant tomber le bosquet qui se trouve encore un peu plus loin. Tant pis, nous ne verrons pas ces fameux arbres canelles! Nous en avons bien vu assez, et avons déjà fait assez d'efforts pour la journée. 
 
Nous restituons nos vélos dans la ville, et allons préparer notre popote au camping en discutant avec nos voisins québécois. Nous repartons d'ici demain déjà, en direction de Saint Martin de los Andes, via la route les lacs. Dommage que ce court séjour ici fut un peu mouvementé! Le coin est très agréable, et ça ne grouille pas tant que ça de touristes! Allons voir un peu ce que ça donne au Nord de la région des lacs!

Publié à 01:40, le 20/01/2013, dans Argentine, Villa La Angostura
Mots clefs :


Kikou

23:10, 22/01/2013 .. Publié par Rom1
Sympa les news, et superbe les photos (j'adore celles de Bariloche).
A++
bises

{ Page précédente } { Page 57 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis