A l'autre bout du bout du monde

Petrohué (01-04 Janvier 2013!!!)

A peine cette nouvelle année fêtée, nous voici déjà repartis sur la route! Ici, les bus fonctionnent le 1er janvier donc on en profite pour rejoindre Puerto Varas puis Petrohué. Nous sommes dans la région des lacs et déjà nous apercevons des volcans aux sommets enneigés qui dominent la région. Nous longeons le lac Llanquihue en direction de Petrohué avec sur notre droite le volcan Calbuco, puis de l'autre côté du lac sur notre gauche, le volcan Osorno vers lequel nous nous dirigeons. 

La route qui mène à Petrohué se termine par une piste, sur une route digne de la Carretera, pour se finir au bord du lac Todos Los Santos, proche de la frontière avec l'Argentine. A Petrohué, qui est en fait un "hameau", il y a en tout et pour tout un hôtel de luxe, une cafétéria devant l'embarcadère, une agence pour les expéditions en bateau, et 2 campings. Nous optons pour le camping de la famille Kuschel (des Allemands comme il y en a beaucoup ici!) qui se situe de l'autre côté de la rivière. De loin, il a l'air sympa ce camping au bord de l'eau au pied de la montagne...

On traverse sur un petit bateau moteur puis nous débarquons sur l'autre rive. A notre arrivée nous sommes réceptionnés par une Kuschel: c'est 40 pesos la nuit pour la tente, et il n'y a pas d'eau chaude sauf si on lui donne 10 pesos de plus pour la douche. C'est étonnamment pas cher, mais nous comprendrons pourquoi par la suite.  Aussi, on apprend qu'il n'y a rien au minimercado du hameau pour se faire à manger, ni même de quoi se faire des sandwichs pour partir randonner demain... Elle nous propose son plat de truite fumée à 50 pesos... bon, c'est un peu exagéré, mais on n'a que ça à se mettre sous la dent ce soir!

 
Nous nous mettons à la recherche d'un emplacement tranquille... et tombons nez à nez avec deux porcs, un cheval, des vaches et des poules!... Mince, nous venons de débarquer à la ferme! On trouve un coin entre deux merdes de cochons... Bon cela dit, le cadre est exceptionnel: nous pouvons voir de l'autre côté de la rivière, dépasser des montagnes, le majestueux volcan Osorno. Nous voudrions bien aller le voir de plus près demain, mais nous manquons un peu de vivres. Malgré la ferme, nous nous plaisons ici et prévoyons d'y rester quelques jours. 
 
 
 
A 20H pétante, nous avons rendez-vous avec la "trucha ahumada", la truite fumée... Nous entrons dans la barraque en bois, "le restaurant", et là une odeur d'étable nous envahit les narines... Hummm... C'est en dire long sur la propreté des lieux... Une femme Kuschel nous prévient qu'il ne faut rien laisser comme nourriture dans la tente à cause des cochons qui risqueraient d'y fouiner... Sympa!
 
 
 
 
Le lendemain matin, nous sommes réveillés par un cheval qui broute juste à côté de la tente... Nous avons une vue magnifique sur le volcan avec son reflet dans l'eau.
 
 
Le temps est magnifique, et propice à la randonnée, mais nous décidons de faire l'aller-retour à Puerto Varas, la ville la plus proche digne de ce nom, pour faire quelques provisions. Ici, on se retrouve dans une petite station balnéaire sur le bord du lac avec beaucoup de touristes et tout ce qui va avec... on est bien tranquille à Petrohué. Cela dit, nous avons un beau panorama sur les deux volcans de la région:
 
 
Après 4H de trajet aller-retour, nous revenons à la ferme avec pleins de vivres. Nous aurons même pris notre billet de bus pour Samedi 5, direction Bariloche en Argentine. A notre grande surprise, le bus va devoir faire un détour et le trajet durera 12H au lieu de 6. La douane à la frontière entre Osorno et Bariloche a été incendiée le 31 Décembre au soir, du coup elle est fermée pendant 15 jours, le temps qu'elle soit reconstruite! Il va donc falloir passer par la frontière plus au nord, en traversant entre autre Villarrica, où nous avons prévu de faire une escale après Bariloche. Tant pis, pour le même prix nous aurons droit à 6H de trajet bonus, et à un aperçu de là où nous nous rendrons plus tard!
 
Le lendemain matin, Jeudi, nous nous réveillons matinalement sous un ciel bien couvert. Aujourd'hui nous avons prévu de faire en partie l'ascension du splendide volcan Osorno. C'est bien décevant de partir avec ce temps, d'autant plus que jusqu'à présent il faisait grand beau et ce matin nous n'apercevons même pas le volcan. Nous faisons la connaissance de notre voisin de tente, Pablo, autour d'un café. Pablo, qui habite Valparaiso au Chili, est venu passer une semaine de vacances dans le coin. Son programme n'a pas l'air bien chargé pour la journée, il décide donc de venir randonner avec nous! Sans oublier de prendre sa bouteille de Ron (le rhum!) du Nicaragua.
 
Allez c'est parti!! On embarque quand même le dico français-espagnol au cas où on sèche un peu avec Pablo! En arrivant au départ du sentier, nous découvrons le lac Todos Los Santos recouvert d'un fin film nuageux...
 
 
Le ciel se découvre, et petit à petit nous apercevons le sommet du volcan. 
 
 
Au fur et à mesure de notre ascension, la vue sur le lac est de plus en plus grandiose. Entouré de montagnes, avec l'Isla Margarita en son milieu, il est imposant et reflète parfaitement le bleu du ciel. C'est superbe.
 
 
 
 
L'ascension est de plus en plus difficle, d'autant plus que nous commençons à nous faire attaquer par des taons. A croire qu'ils se passent le message! Plus nous avançons, plus nombreux ils sont. La randonnée devient vite un combat contre les taons... désagréable. Impossible de s'en défaire. En voilà une vingtaine qui tourne autour de nous. On se fait un peu piquer, mais nous craignons surtout de nous retrouver avec l'équivalent d'un essaim autour de nous. Nous nous débattons comme nous pouvons, mais le combat est rude. 
 
 
 
De retour au pied du volcan après cinq bonnes heures de marche, nous rejoignons la rive du lac. Pablo va prendre un bain pour se rafraîchir et se débarrasser ne serait-ce qu'un instant des taons, pendant que Guillaume trempe ses pieds en se débattant toujours avec les insectes. Nous rencontrons alors une famille de Français qui mène le même combat que nous. Décidément, il y a vraiment des français partout! Nous espérons leur laisser nos taons en les quittant, mais ceux-ci n'ont pas décidé de nous abandonner en si bon chemin. En rentrant vers le village, enfin, ils commencent à se dispercer... Nous pouvons enfin apprécier la balade, même si celle-ci touche déjà à sa fin.
 

Nous retournons chez les crados Kuschel, où nous nous faisons de nouveau attaquer par des taons. Là, on n'en peut plus!!! Heureusement, nous partons demain.
 
Vendredi matin, nous sommes réveillés ce coup-ci par le cheval qui se met à pisser à côté de notre tente! Deux claques dans les mains pour le faire déguerpir, et nous espérons que ça ne va pas dégouliner sur la tente... Nous replions nos affaires entre deux coups de serviette pour se protéger des taons et quittons la ferme des Kuschel accompagnés de Pablo. Il est bien temps qu'on se casse d'ici! Au revoir splendide lac et majestueux volcan, mais surtout adieu les crados Kuschel, les vaches, les porcs, et les taons!
 
Sur le chemin du retour vers Puerto Varas, nous faisons un arrêt aux "Saltos de Petrohué", des magnifiques chutes d'eau. Là encore, c'est spectaculaire.
 
 
 
Pablo nous fait découvrir aussi l'Indio picaro, "l'Indien coquin", un indien en bois traditionnel du Chili, bien marrant!
 
 
 
De retour à la ville à Puerto Varas après un court séjour nature, nos chemins se séparent avec Pablo. Mais nous nous retrouverons bientôt à Valparaiso où nous sommes attendus prochainement pour découvrir la ville et accessoirement faire la fête.
 
Nous allons passer la nuit dans l'hospedaje Ellenhaus, très bien! Encore une auberge tenue par des Allemands, sur 3 étages, un vrai labyrinthe, et les prix y défient toute concurrence.
Le lendemain, nous manquons de louper le bus car nous nous rendons au mauvais terminal... Pas le choix, nous prenons le taxi et montons à bord du bus qui nous mènera en fin de journée à Bariloche, la Suisse Argentine!
 
A bientôt!
 

Publié à 22:21, le 13/01/2013, dans Chili, Petrohué
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 59 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis