A l'autre bout du bout du monde

Ushuaïa (25-30 Novembre)

Nous y voilà au bout du monde: à Ushuaïa, la ville la plus australe du monde! En réalité pas tout à fait puisqu'une petite ville du Chili, Puerto Williams, se trouve plus au sud, de l'autre côté du canal de Beaggle. Mais si elle est plus au sud, en effet, elle n'est pas assez grande pour revêtir le terme de ville. En fait, ce serait plutôt le village le plus austral du monde et Ushuaïa resterait bien la ville la plus australe du monde... L'honneur est sauf!! Bref, guerre inutile de termes ou d'expressions ou simplement une gueguerre de plus entre l'Argentine et le Chili! Peu importe, notre bout du monde se trouve là car ce sera bien la ville plus australe de notre voyage!!!  

En tout cas, on peut dire que venir à Ushuaïa, ça se mérite. Depuis Puerto Madryn, on aura fait 30H de trajet, changé une fois de bus, pris un bateau pour traverser le détroit de Magellan et fait un saut par le Chili avec 2 passages de frontière. On aura traversé la steppe patagonienne pendant des heures sans aucune autre vision. On aura vu des dauphins noirs et blancs nous saluer dans le détroit de Magellan. Puis traversé d'immenses prairies ponctuées de temps en temps par des troupeaux de moutons et de vaches, accompagnés de quelques guanacos (encore des cousins du lama). Tout à coup, un paysage plus montagneux apparaît au loin. On longe alors un lac d'un bleu presque irréel. On approche doucement des montagnes, puis on finit par les arpenter avec le bus, on monte, on monte, on quitte le lac puis on redescend. Ushuaïa apparaît alors, on se demande ce que cette ville fait là, encerclée par les montagnes aux sommets enneigés et bordée par le canal de Beaggle. Nous y sommes... enfin!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Contents d'arriver, il est déjà tard mais heureusement pour nous, ici le soleil se couche très tard, vers 22-23H. Nous filons en direction du camping "La pista del Andino". Nous sommes accompagnés de Fabrice, un breton d'une quarantaine d'années que nous avons rencontré dans le bus et qui ne sait pas trop où loger. Le camping n'est pas blindé mais il y a tout de même une bonne dizaine de campeurs, dont pas mal de français encore une fois (il y en avait aussi beaucoup dans notre bus)! Petites courses au mercadino du coin, montage de tente, nous n'avons plus qu'à nous faire à manger puis à aller nous coucher. Le camping est vraiment sympa, il y a un chalet pour faire la cuisine et manger. Par contre, à la cuisine, pas de place pour tout le monde, il faut donc être patient! Un autre chalet fait office d'administration du camping et de salon où on peut se mettre au chaud avec accès wifi. Accolés à ce bâtiment, il y a les douches et sanitaires pour tous les campeurs. En plus, étant situé sur les hauteurs, il dispose d'une vue imprenable sur la ville.
 
La première nuit sera difficile, il fait vraiment froid et en plus il pleut. Mais bon, ça nous permet de tester notre matériel. De ce côté là, pas de soucis, la tente ne prend pas (trop) l'eau et les matelas sont vraiment très chauds. D'ailleurs, durant le séjour à Ushuaïa, on passera au moins une nuit avec des températures négatives sans trop soufrir du froid. 
 
Le matin, on croise Fabrice qui lui a eu moins de chance. Le gérant du camping, Cristian, lui avait prêté une tente mais il a pris l'eau et a eu vraiment super froid. Il dormira les prochaines nuits dans une des caravanes du camping. 
 
Pour notre 1er jour ici, on décide d'aller se renseigner à l'Office du Tourisme sur les choses intéressantes à faire. On ne sait pas trop combien de temps on va rester mais on sait ce qu'on veut: profiter du coin sans toujours payer. On fera donc des choses gratuites, de la randonnée essentiellement. Il y a beaucoup d'excursions touristiques possibles dont des balades en bateau sur le canal de Beaggle mais tout est plutôt cher. On zappera donc cette partie. A l'office du tourisme, on nous indique qu'il y a une rando sur les hauteurs d'Ushuaïa qui permet d'avoir une vue imprenable sur la ville et d'aller jusqu'au Glacier Martial. On ira demain. Ensuite, il y a le parc national Tierra del Fuego. On peut y camper donc on ira 2 jours en fin de semaine.
 
D'ici là, on finit la journée en se baladant dans les rues de la ville. Ici, la rue St Martin est la principale artère de la ville. Elle regroupe l'ensemble des commerces et boutiques utiles pour les touristes: agences de voyages et d'excursions, boutiques d'articles de camping, de sport, d'artisanat et de spécialités culinaires. Dans cette rue, on se croirait vraiment dans une véritable station balnéaire ou de ski! Mais dès que l'on sort de cette rue, une ville normale, pas de charme particulier mais un cadre unique fait de montagnes enneigées, de mer et de forêts.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le lendemain, nous retrouvons un paysage légèrement modifié. En effet, il a neigé pendant la nuit et il fait très froid. Sur les hauteurs il y a un peu plus de neige que la veille. Un bon petit déj', on s'emmitoufle et on part à l'assault du Glacier Martial, accompagnés de Fabrice. La première pente en partant du camping est très raide et encore enneigée. Puis ensuite, nous entrons dans la forêt, les arbres sont tout blanc, c'est magnifique! On continue notre route puis à mi-chemin il se met à pleuvoir puis à neiger et de plus en plus fort. On se met à l'abri avant de finalement repartir quand le calme revient. Il y a une remontée mécanique pour nous faire gagner quelques mètres mais nous choisissons de continuer à pied. Plus on monte, plus on trouve de neige. Malgré la grisaille, on arrive par intermittence à apercevoir tout en bas Ushuaïa et le canal de Beaggle. On finit par se trouver dans un paysage entièrement enneigé, il fait vraiment super froid, il neige de plus en plus et les rafales de vents sont très violentes. On continue de grimper mais à quelques encablures de la fin de la rando, on décide de faire demi tour car les conditions sont vraiment trop mauvaises. Le soir, les autres campeurs ayant fait la rando jusqu'au bout nous disent que de toutes façons il n'y avait rien à voir de plus au bout, le glacier étant recouvert de neige. Tant mieux alors, on n'a rien loupé! 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le lendemain sera consacré à la préparation de nos 2 jours dans le parc Tierra del Fuego. On a prévu d'y rester camper donc il nous faut être autonome! On enchaîne les boutiques du centre à la recherche d'un réchaud pas cher, pas lourd et pas trop encombrant. On trouvera finalement notre bonheur pour environ 200 pesos. On continue par les provisions pour 2 jours soit 3 repas + 1 petit déj': des pâtes et des cubes de bouillon pour les repas, un sac de pains, du fromage, des oranges et des pamplemousses pour le petit déj'... parfait!! On a tout!!
 
Le lendemain, démontage de tente, pliage des matelas et des sacs de couchage puis on laisse les affaires qu'on n'emmène pas à Cristian. On est prêt à partir pour le parc qui est à une dizaine de kms. On a choisit de faire du stop car les bus pour aller au parc pratiquent des prix vraiment abusifs: 100 pesos (environ 17 euros) aller-retour par personne!!! Tout ça pour nous emmener à 10 km!! Un mec nous avance un peu, puis un camion ensuite. On finira à pied les 2 km restants pour arriver à l'entrée du parc.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une fois arrivés, il reste encore une dizaine de kms à parcourir pour arriver sur notre lieu de camping du soir. On va donc en profiter pour en même temps réaliser une des randos du parc. On commence par une piste qui nous emmène jusqu'au canal de Beaggle. De là, on continue sur un chemin de rando qui va nous emmener vers notre camping. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
On découvre au fur à mesure de notre marche de jolies plages au bord du canal, avec les montagnes autour, et la forêt, c'est magnifique!! On s'arrête en milieu de chemin pour manger. Au programme: des pâtes, l'occasion de tester notre réchaud!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après cette pause, on repart de plus belle. On longe toujours la côte puis au bout d'un moment on s'enfonce dans la forêt. Cette partie devient moins intéressante, en plus le chemin est très humide ce qui ne rend pas la marche très agréable. Au bout de quelques heures de marche, nous arrivons au bout du chemin. La marche a été plus longue que prévu mais avec les gros sacs, c'est vrai qu'on ne va pas très vite! Un bus qui passe sans personne à bord nous prend en stop pour effectuer le dernier km qui nous sépare du camping. On y est enfin! On plante la tente, on dine au bord de l'eau et au lit!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le lendemain, le temps n'est pas à la fête, il pleut légèrement et le ciel est tout gris. On se lève un peu tardivement puis on décide de faire les petits circuits de marche que propose le parc. Ces circuits sont plus touristiques car les bus de voyages organisés passent dans le coin et laissent les touristes au bout des circuits. C'est un peu moins agréable que la veille et le temps ne nous aide pas, mais bon, c'est aussi ça la Patagonie!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous rentrons à Ushuaïa en milieu d'après-midi, par un des bus faisant la liaison... après avoir négocié un retour à 30 pesos (au lieu de 50).
 
Revenus au camping, nous ne remontons pas la tente. En effet, le lendemain, il sera déjà temps de repartir d'ici pour rejoindre Puerto Natales au Chili. Or, nous avons un bus à 6h du mat' et pour ne pas avoir à tout démonter tôt le matin, les gérants nous ont proposé de dormir dans le salon commun. C'est parfait, on dormira donc sous un toit ce soir. Ca ne nous est pas arrivé depuis Buenos Aires (soit presque 2 semaines)!!! 
 
Après une courte nuit, nous partons rejoindre notre bus pour un nouveau périple d'une quizaine d'heures. Arrivés dans le minibus, nous tombons nez à nez avec Vanessa et Jean-Adrien, le couple de français rencontré à Iguazu un mois plus tôt!! 
 
Au revoir Ushuaïa!!! Au revoir le bout du monde!! Place au Chili, à Puerto Natales exactement, la porte d'entrée vers le fameux parc national Torres del Paine!!! 

Publié à 17:45, le 11/12/2012, dans Argentine, Ushuaïa
Mots clefs :


Le bout du monde - un voyage inattendu par Elise & Guillaume

21:56, 12/12/2012 .. Publié par Rom1
Encore des paysages à nous faire rêver !
C'est magnifique.
++

Commentaire sans titre

09:42, 13/12/2012 .. Publié par Volaille
Enfin des photos du bout du monde lol . C vrai que c enorme la neige la foret les montagne la mer!!!

Commentaire sans titre

22:55, 15/12/2012 .. Publié par Les Tabs
Manu vient de rattraper 2 mois de retard de votre récit imagé... heureusement que le reste de la famille vous suit !!!!

A propos de la qualité de votre literie sous la tente... nous allons tester dès ce soir notre nouveau matelas acheté fraîchement ce matin : 22 cm d'épaisseur et plein de ressorts !!!!

Bon sinon, votre journal de bord nous permet d'ouvrir un nouveau sujet de conversation : où partirons-nous l'été prochain ? dans les Ardennes pour le côté aventures ou à l'aquarium du Croisic pour les manchots ?

Nous pensons bien à vous... Bonnes fêtes de fin d'année à tous les 2.


{ Page précédente } { Page 67 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis