A l'autre bout du bout du monde

Pantanal (31 Octobre -3 Novembre)

Après la foule de Rio, nous voilà arrivés à Campo Grande pour un petit séjour dans le Pantanal, plus grande zone humide de la planète. Nous y sommes attendus par Israel, contacté via couchsurfing: n'ième tentative réussie! Israel est guide dans le Pantanal et possède un hotel avec son frère à Campo Grande, où nous sommes accueillis comme des rois!! Dès notre arrivée nous organisons un séjour dans le Pantanal avec Ecological Expeditions, et nous préparons à partir dès le lendemain.

Pour notre premier jour, nous montons à bord de la camionnette de papi, et roulons pendant 5H en direction de la Bolivie. Nous montons ensuite à bord d'un 4x4 pendant encore 2H jusqu'à notre destination, près de Corumba, proche de la frontière Bolivienne. Bien que ce soit le début de la saison des pluies au Pantanal, c'est encore très sec, et il nous faut nous enfoncer très loin le long du Rio Paraguay pour être dans les marais et pouvoir observer un maximum d'espèces animales.
D'ailleurs, nous sommes déjà bien servis: au fur et à mesure que nous roulons, nous croisons sur le bord de l'eau près de la route d'abord un caïman, puis deux, puis des centaines de caïmans!! 
 
 
 
Aussi une loutre, un toucan, des capybaras et ce n'est que le début: bienvenus dans le Pantanal!
 
Nous sommes un gros groupe de 10, que des Européens! Nous nous installons dans notre lodge et ce sera tout pour aujourd'hui... On aura eu un premier avant-gout, et nous sommes impatients de découvrir ce qui nous attend demain...
 
Le lendemain matin, réveil à l'aube pour aller pêcher le piranha. En effet, le Rio Paraguay grouille de piranhas! Ca sera une grande première pour Elise qui n'est pas fan de pêche, mais ça sera plutôt une réussite puisqu'elle aura quand même réussi à sortir 3 poissons contre 1 pour Guillaume!
 
 
 
D'ailleurs aussitôt pêchés, aussitôt cuits: nous goutons le piranha au déjeuner (à 10H30, on mange tôt ici), bon c'est pas fou, y'a pas grand chose à manger, ça sent le poisson et puis c'est tout.
 
Ensuite, c'est l'heure de la sieste jusque 14H... Ici dans le Pantanal, il fait super chaud!! Nous n'avons jamais eu des températures aussi élevées depuis le début, nous perlons à grosses gouttes sans rien faire! On doit approcher les 40 degrés... du coup repos obligé entre 11 et 14H. 
 
Nous embarquons ensuite à bord de notre petite barque en direction des marais. Au fur et à mesure que nous avonçons, nous rencontrons de plus en plus de caïmans, au bord et dans l'eau. A notre approche ils se cachent dans l'eau ne laissant apparaître plus que leur gueule et leurs yeux voire même rien du tout... brrrr ça grouille de caïmans en dessous de nous... Nous débarquons sur une rive, et là nos 2 guides nous expliquent qu'ils vont chasser l'anaconda et nous invitent à les suivre... Brrr nous avançons dans les herbes, pas très confiants, et en tongs bien sûr (sur les bons conseils de notre guide). Le décor est magnifique, les tons de verts différents se mélangent, le ciel est gris, orageux... d'ailleurs on apercoit des éclairs au loin. Le calme règne... on observe tranquillement les oiseaux. 
 
 
Tout à coup on entend notre guide hurler: "ANACONDA!!!". On les voit chercher au loin à terre, puis se relever, un énorme serpent à la main. Ils le brandissent fièrement tel un trophée et nous le ramènent.
 
 
Le reptile fait 2 mètres de long, il s'agit d'un petit anaconda. A taille adulte, l'anaconda peut atteindre 10 mètres! Ils le tiennent chacun d'un côté et c'est parti pour une séance photos. Guillaume passera même l'anaconda autour de son cou!! Brrr
 
 
Pour Elise, ça ne sera qu'une petite caresse, et vu sa phobie des serpents, c'est déjà un bel exploit. Le reptile est ensuite relaché à côté de nous et s'éloigne tranquillement en serpentant. L'anaconda n'est pas vénimeux, mais constricteur: pour tuer sa proix, il l'enroule et l'étouffe. Nous ne craignons donc pas grand chose à côté de lui... C'est tout de même super impressionnant! Nous sommes tous bleuffés et émerveillés devant ce reptile qui rampe juste à côté...
 
Il est maintenant temps de rentrer... Sur le chemin nous croisons pleins de capybaras, les plus gros rongeurs du monde. Ils vivent d'ailleurs sans crainte avec les caïmans et prennent un bain avec eux.
 
 
Le soir, nous remontons à bord de notre embarcation pour une virée nocturne sur le fleuve afin d'observer les yeux rouges des caïmans... On se croirait un peu aux marais de Kaw en Guyane (qu'Elise a déjà faits), sauf que là ça grouille de caïmans: on voit des yeux rouges qui nous observent, tout autour de nous, et même juste à côté dans l'eau... Il commence à pleuvoir, ça remue un peu, pourvu qu'on ne tombe pas dans l'eau! On croisera aussi un banc de poissons volants, qui sont en fait des sardines. D'ailleurs on n'a pas pu éviter de s'en prendre quelques unes au passage.
 
Notre 3ème jour commencera par un réveil en sursaut bien matinal encore. Ce coup-ci nous partons pour un safari en jeep. En fait on remonte tous à bord du 4x4 sur le chemin du retour pour accompagner le reste du groupe qui ne passe que 3 jours dans le Pantanal.
 
En chemin nous nous arrêtons pour aller marcher dans la forêt où notre super guide nous dégote un singe en moins de 2 minutes! On peut d'ailleurs voir son bébé (gros bébé) caché dans l'arbre! Ensuite nous voyons des magnifiques aras rouges et bleus, nous croisons entre autre un coati et un tuiuiu (prononcé "tou-you-you").
 
 
 
 
Sur la route, nous rencontrons un groupe de toucans, des biches, des buffles, des loutres, des vaches, des chevaux, des peruches, des singes et encore des caïmans. Ca grouille d'animaux et d'oiseaux, on ne sait plus où donner de la tête depuis l'arrière du 4x4.
 
 
Au programme de l'après-midi: balade à cheval. Et pour se faire nous nous rendons dans une fazenda, sorte de ranch. La balade se passe tranquillement dans les champs et la forêt du Pantanal, même tellement tranquillement qu'on donne de temps en temps de ptits coups de talons à nos chevaux pour les faire accélérer un peu et galoper! C'était bien cool, on a aussi failli voir un tatou, mais il fut trop rapide pour nous.
 
 
Sur le chemin du retour, on a eu le droit à un spectacle digne d'un reportage animalier. Notre guide voit au loin une loutre au milieu des caïmans avec quelque chose dans sa gueule. Hop il arrête le 4x4 et file a toute allure sur les bords de l'étang au milieu des caïmans en les faisant déguerpir tous d'un coup. Il nous demande de le suivre mais on n'est pas trop rassuré: il y a des caïmans à 2 mètres de nous à peine et on doit passer au milieu. Guillaume fonce, Elise pas trop rassurée rebrousse chemin et va observer la scène depuis la route. Il a l'air de se passer un truc de dingue. Guillaume voit un combat dans l'eau entre la loutre et un caïman. Puis la loutre ramène le caïman sur le bord de l'eau et commence à le manger... Le croco bouge encore, il tente de se défendre encore en essayant de mordre la loutre, mais elle a toujours le dessus. D'ailleurs elle a perdu quelques morceaux de chair pendant le combat. Elle continue d'achever le reptile en croquant à pleines dents, le caïman cligne encore des yeux... ce sera son dernier signe de vie.
 
 
Wow, nous sommes tous entrain de filmer la scène... On n'aurait jamais pensé qu'une loutre pouvait manger un caïman. D'après notre guide, le caïman n'a pas vraiment de prédateur. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il s'agit d'un animal préhistorique toujours présent sur terre. La loutre attaque le caïman quand elle se sent en danger, s'il approche les petits... ou quand elle est affamée. Le Pantanal étant encore très sec à cette période, les poissons sont une denrée rare pour les loutres. En tout cas on peut dire qu'il n'y a aucune solidarité entre les caïmans. Les autres admiraient le spectacle à côté sans bouger un cil.
 
Pour notre dernier jour au Pantanal, nous refaisons un safari en jeep sauf que ce coup-ci, c'est nous qui sommes ramenés au point de départ. Sur le chemin, nous nous arrêtons encore faire une balade dans la forêt histoire de dire au revoir aux singes et aux aras. L'excursion dans le Pantanal touche à sa fin, et nous n'en sommes vraiment pas déçus!
 
 
Nous retrouvons papi qui nous ramène à Campo Grande où nous reprenons un bus direction For do Iguazu, notre dernière étape au Brésil...
 
 

Publié à 11:48, le 9/11/2012, dans Bresil, Campo Grande
Mots clefs :


belles photos

14:37, 9/11/2012 .. Publié par famille Bompas
salut salut,
petit message pour dire que les photos sont magnifiques !!!
et impressionnants tous ces caïmans et le serpent !
biz à vous
de nous 5

Commentaire sans titre

18:23, 9/11/2012 .. Publié par Mikl, Sabrina et Maelle
Magnifique mais flippant tous ces caïmans !
J'aurais bien voulu voir la tête d'Elise devant le serpent et au milieu des caïmans !! ;)

{ Page précédente } { Page 76 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis