A l'autre bout du bout du monde

Chapada Diamantina (16-20 Octobre)

Arrivant avec retard au parc national de la Chapada Diamantina, nous décidons de nous arrêter à Lencois, plutôt que de continuer notre chemin jusqu'à la Vale do Capao. Lencois est un joli petit village à l'entrée du parc, le plus touristique du coin, on aura plus de chance de s'y organiser rapidement un trek pour les 3 prochains jours!

A peine arrivés, on nous propose déjà de faire un tour à l'association des guides du village pour organiser notre séjour. Parfait! Reste à voir s'il y a possibilité d'aller là où ça nous semble être le mieux, et pour le moins cher! L'incontournable étant la "cachoeira da fumaça", la cascade de fumée, qui mesure environ 380m, ainsi que la "vale do paty" qui se fait normalement sur 3 jours minimum, et qui, d'après le Routard, serait un des plus beaux treks du monde! Apparemment, pas de problème, le mec est ok pour qu'on fasse tout ça en 3 jours, nickel! On négocie, on négocie, on fait baisser le tarif au 2/3, pas mal, et ça sera avec un guide brésilien, qui ne parle que brésilien! 
 
Contents de notre deal, nous partons faire une excursion rapide pour admirer le coucher de soleil depuis le "morro do pai ignacio". Petite parenthèse: qu'est ce qu'un morro? Il s'agit d'une montagne. Ici, dans la Chapada Diamantina, ils ont la particularité d'avoir une pente abrupte (sorte de falaise) et forment un plateau au sommet. Ce parc comprend tout plein de morros de ce type à perte de vue! Regardez un peu le splendide paysage qu'on admirait de tout là-haut...
 
 
A notre retour on apprend qu'un couple d'hollandais est bien intéressé par ce trek, et qu'ils se joindrons à nous, avec finalement... un guide anglophone. Cool! Ce qui est comique aussi, c'est qu'on avait déjà croisé ce couple à Salvador manger à la table à côté de nous, puis dans le bus, puis voilà qu'on va partager 3 jours ensemble. Pas de doute, on ne pouvait pas s'éviter sur la route! 
 
Nous partons donc le lendemain matin en direction de vale do capao, en compagnie d'Elise et Jaco, et de notre guide "Sparrow". Sparrow a un peu un look à la Bob, mais a d'abord l'air un peu farouche. Il n'a pas l'air trop réveillé et pour se donner un peu de force pour commencer la journée, il se shoote au "guarana" en ingurgitant 2 bouteilles (le guarana est un soda local qui booste bien, un peu comme le red bull mais en meilleur).
 
Une fois arrivés à Vale do Capao, communauté de hippies, et majoritairement d'européens, nous entamons notre ascension vers la fameuse cachoeira do fumaca. Sparrow se met à cavaler comme un chamois, les 2 hollandais à ses trousses, wow ils ont l'air bien en forme pour cette ascension digne d'un morne larcher au Diamant. D'ailleurs Sparrow a prévu de faire la rando en 3H au lieu de 5H. En effet, on va pas chômer, et surtout on risque d'en chier pendant 3 jours!
 
On arrive enfin au sommet de la cascade, ou je dirais encore, au bord du précipice! Le paysage est magnique: une grande vallée entre les morros, et seulement 400 mètres de vide en dessous de nous... Mais où est cette cascade? Pour l'apercevoir, il suffit de s'approcher près, tout près du bord... Que de sensations fortes et de frayeurs! La cascade apparait au milieu des rochers puis, après quelques mètres de chute, part en fumée d'arc en ciel: superbe!
 
 
 
C'est en milieu d'après-midi qu'on commencera une nouvelle ascension dans la vale do capao, ce coup-ci en direction de la vale do paty, et avec tout notre équipement pour les 3 jours. Une fois au sommet, nous arrivons sur une grande plaine où l'on aperçoit pleins de morros à l'horizon. 
 
 
Le soleil se couche, il est temps d'établir un campement pour la nuit. Sparrow nous bichonne en nous préparant un succulent repas, puis nous nous installons dans nos tentes perméables (d'une place pour nous) en espèrant très fort qu'il ne va pas pleuvoir. Ploc... ploc, c'est bien la pluie qu'on entend... hum ça commence à devenir humide à l'intérieur... Tout passe à travers, et on se réveille dans un bain de flotte! La journée s'annonce bien! Tous trempés de la tête aux pieds, surtout Sparrow qui dormait dehors! Nous nous réchauffons avec un bon café, et prenons des forces avec un délicieux petit dèj made by Sparrow: salade de fruits locaux avec des céréales, oeufs brouillés à la tomate et au gingembre, chocolat au lait au café, un vrai délice! 
 
Et c'est reparti pour une nouvelle journée de rando. Une question s'était posée avant la nuit: quel chemin allons-nous suivre le lendemain? Le 1er parcours était de passer au fond de la vallée par la forêt, de s'arrêter au pied de plusieurs cascades, de voir des oiseaux et peut-être des singes, mais ce parcours serait plus difficile car plus valloné. Le 2ème choix était de marcher dans la vallée, tout en profitant des paysages. Finalement, vu la nuit passée, la question ne se pose plus et Sparrow choisit la 2ème option.
 
Nous partons alors dans les nuages de la vallée du Paty. Nous ne distinguons plus les morros que nous avions vu la veille, seulement du brouillard et des nuages... Nous avons bon espoir que le soleil nous fasse la suprise de se lever. Finalement, les morros alentours se découvrent petit à petit, la chaleur du soleil perce à travers les nuages et nous fait ôter les K-ways, comme c'est bon de sécher enfin un peu! 
 
 
On profite d'une éclaircie pour faire une pause déjeuner, et étendre les duvets trempés au soleil. Nous aurons aussi le droit à un premier saut d'humeur de notre guide, sans trop comprendre pourquoi... ça ne sera que le premier d'une longue série! Les dégâts de trop de weed probablement...
 
Dans l'après-midi nous arrivons au fond d'une vallée où se trouve une petite communauté. Il y a 3 maisons, un réfectoire, une salle de bain commune, et une petite église. 
 
 
Nous nous posons sur la mini place de la communauté, et finalement y resterons pour la nuit. Apparemment, nous n'avons pas été assez rapide aujourd'hui (malgré qu'on ait quand même bien carburé!) donc nous ne pourrons pas rejoindre Andaraï à temps le lendemain pour rentrer sur Lencois. Changement de programme: nous rejoindrons le village de Guiné, plus proche.
 
En attendant, nous posons tout notre attiraille et profitons des environs pour aller jusqu'à la cascade avant la nuit, l'occasion de se rafraîchir enfin!! Sur le chemin, nous sautons de pierre en pierre sur la rivière, et là grosse frayeur!! On dirait un serpent caché sous cette pierre sur laquelle nous venons tous de marcher. Brrrr Un brin refroidis (surtout Elise) nous continuons notre descente vers la cascade en se disant que la nuit va bientôt tomber et qu'il est hors de question de faire le chemin retour dans le noir (surtout que le guide vient quand même de nous faire passer au dessus d'un serpent!). Nous faisons un stop au pied d'une magnifique cascade, bien fwaiche!
 
 
Sur le chemin du retour, pas de doute, il s'agissait bien d'un serpent! On aperçoit maintenant sa tête à la surface de l'eau et son corps noir et gris ondulé... vite on se dépêche de le contourner... Elise n'a qu'une hâte: d'arriver! Après cette journée riche en émotions (et en troubles d'humeur de Sparrow), nous nous rassasions puis nous allongeons sur le sol et sous un toit, pour une longue nuit... au sec!
 
Le 3ème jour, le soleil brille dès le réveil et ça fait bien plaisir! Nous partons alors en direction de Guiné. Pour y arriver ce n'est pas une mince affaire! Du pied du morro, nous regardons le sommet dubitatifs quand le guide nous dit qu'on va jusqu'en haut! Un km de marche pour... 500m de dénivelé!! On voit un mur se dresser devant nous... pas d'autre choix en réalité que de foncer! Et l'ascension valait le coup! En récompense: un splendide point de vue sur la vallée!
 
 
 
 
Il ne nous reste plus que 2H30 pour rejoindre Guiné. Il est temps d'arriver, nous commençons vraiment à fatiguer, et plus personne ne supporte l'humeur lunatique de Sparrow. Une fois arrivés au pied du dernier morro, notre guide court dans le village à la recherche d'un véhicule qui pourrait nous ramener à Lencois. Au bout d'une petite heure nous voyons un fourgon arriver! Nous embarquons à bord pour un long trajet...
 
Nous sommes tous rincés et impatients de prendre une bonne douche! Malheureusement, à notre arrivée à Lencois nous assistons à une embrouille de fric entre le mec de l'asso qui nous a vendu le trek et notre guide, qui repartira avec très peu d'argent en essayant de nous faire culpabiliser... On ne saura jamais comment ils se sont arrangés, et on ne sait pas vraiment où est passé tout l'argent, c'est bien louche. Sparrow est donc reparti bien énervé, à nous en vouloir à nous et au monde entier... Au revoir Sparrow, et merci quand même pour tes ptits plats!
 
Malgré cela, on en a pris plein les yeux pendant 3 jours et c'est pour l'instant LA plus belle découverte de notre voyage!!!

Publié à 11:51, le 27/10/2012, dans Bresil, Lençóis
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 80 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis