A l'autre bout du bout du monde

Jericoacoara (6-8 Octobre)

Après un trajet depuis Barreirinhas cahotique mais magnifique (voir article précédent), nous voici enfin à Jericoacoara! A notre arrivée, le ton est donné : des touristes partout, des enseignes sur chaque maison, des rues et places soignées et propres, Jeri a tout d'une petite station balnéaire. Ici, tout est fait pour le touriste et partout on a des choses à lui vendre ou à lui proposer : restaurants, bars, pousadas, boutiques d'artisanat (jusque là ça va!), mais aussi des hôtels bien plus classes, des boutiques de vêtements de marque, des bijouteries... En plus de ça, des hordes de surfeurs et kiteurs sur les plages et des buggys dévalant les rues...  bref tout ceci nous semble un peu "faux"... un peu Disneyland! Surtout, cela nous choque après 3 semaines passées dans le Nord du Brésil où le tourisme reste discret.  

Malgré tout, on ne peut pas nier que cette petite ville avec ses maisons décorées et ses rues en sable est plutôt charmante et bien agréable. On va donc éviter de rester au milieu de l'agitation et essayer de profiter du lieu tranquillement...    

 Tranquillement, mais nous sommes quand même un samedi soir dans une ville touristique, on se dit qu'on va peut-être pouvoir (enfin!) assister à un bal forro ou à un concert. Malheureusement, demain c'est le 1er tour des municipales dans tout le Brésil et ici on ne rigole pas avec les élections : pas de fiesta et pas d'alcool depuis la veille jusqu'à la fin du vote. Bon et bien tant pis, la soirée ne va s'éterniser et on verra demain.

Le lendemain, on décide d'aller se balader dans les environs à la recherche d'une fameuse pierre percée. Nous sortons donc de la ville pour grimper sur de petites collines surplombant les environs : le point de vue est magnifique!
 
 
Nous redescendons ensuite en direction de la côte pour enfin tomber sur la pierre percée : la pedra furada. 
 
 
Puis retour à Jeri pour une petite baignade. La ville paraît beaucoup plus calme aujourd'hui, peut-être à cause (ou grâce!) aux élections. Avant la tombée du jour, nous observons un étrange cortège partant en direction de la dune avoisinante pour s'y installer. En fait, tous les jours c'est le même refrain : les touristes grimpent sur la dune pour y contempler le coucher de soleil.
 
 
La veille on s'était un peu moqué de cet atroupement mais bon c'est notre dernier soir ici donc on se dit qu'on va quand même y aller. On se place un peu à côté de la foule et on contemple nous aussi ce magnifique coucher de soleil sur la mer.
 
 
Alors qu'il fait nuit, le calme règne toujours sur la ville et peu de bars et restos sont ouverts. A l'approche des résultats du vote, les habitants commencent à se rassembler avec la musique. Puis vient le moment des résultats et là c'est l'explosion : défilée de voitures dans la ville, concert de klaxons, feux d'artifices et musique à fond... et surtout, on peut enfin boire un coup!
Sur ce spectacle tout de même assez étonnant, nous allons nous coucher car demain matin nous partons tôt pour rejoindre Jijoca puis Fortaleza.
 

Publié à 18:51, le 14/10/2012, dans Bresil, Jericoacoara
Mots clefs :


si je retrouve celui qui a fait ca!

10:36, 14/10/2012 .. Publié par Etienne de fodfwans
ils nous ont volé la dune du pilat !

{ Page précédente } { Page 85 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis