A l'autre bout du bout du monde

Trajet Barreirinhas-Jericoacoara (5-6 Octobre)

Ce trajet mérite bien un article à lui tout seul pour plusieurs raisons.

La première raison : le trajet semble bien difficile et compliqué. D’après le routard, c’est quasi impossible de le faire sans prendre un 4x4 privé, ce qui reviendrait à environ 1000 Rls. Hors de prix! D’après le Lonely Planet, il y aurait la possibilité de faire le trajet en plusieurs étapes, en prenant les transports en commun, avec bien sûr 4x4 également… possibilité intéressante!
 
En arrivant à Sao Luis, on a essayé de prendre quelques infos dans les agences de tourisme afin de voir quelles options elles proposaient pour ce fameux trajet. Pour pas moins de 2800 à 3200 Rls pour 2, le trajet de 4 jours et 3 nuits incluait : transfert de Sao Luis à Barreirinhas le premier jour avec tour en 4x4 dans les dunes + nuit à Barreirinhas, 2ème journée sur le rio Preguiças comme nous avons fait, puis nuit à Caburé. Le 3ème jour, transfert de Caburé à Tutoia en bateau, puis transport jusque Parnaïba avec nuit là-bas. Et enfin le 4ème jour, transfert Parnaïba-Camocim-Jericoacoara. 
 
Wow, elles se font bien plaisir les agences, on s’y attendait un peu !! Sans trop de réflexion, nous choisissons l’option Lonely Planet !
 
Il y a à Barreirinhas des 4x4 collectifs (jusqu’à une 15aine de personnes à bord) qui partent à 8H le matin, ou en début d’aprèm, pour Paulino Neves, petit bled perdu sur les bords du Delta des Amériques. On embarque le matin à bord d’un de ces engins, et nous partons pour 2H de route sur une piste ensablée à travers un décor magnifique.
 
Et c’est bien là la 2ème raison pour laquelle nous ne pouvions pas manquer de parler de ce trajet ! Au départ de cette piste, nous passons à travers une végétation peu dense où sont perdues quelques maisons en briques.
Puis nous nous enfonçons progressivement dans la savane : une étendue de végétation très sèche avec très peu d’arbres, quelques palmiers par-ci par-là, et là apparaissent devant nous à l’horizon une montagne de dunes ! Nous nous rapprochons vite de celles-ci pour passer à travers et nous n’observons bientôt plus que la savane et les dunes à perte de vue. Tout ça dans notre 4x4, ça bouge bien ! On arrive ensuite près d’une longue étendue marécageuse dans laquelle se reflète le bleu du ciel, et où des cheveux sont entrain de s’abreuver, toujours avec les dunes en toile de fond, magique !
 
Nous sommes bercés par le ronronnement du 4x4 et par un père qui chante avec son fils de 5 ans des chansons en portugais, un écouteur de MP3 chacun dans l’oreille.
 
Finalement après 2H de trajet nous arrivons dans un village au milieu de nulle part, avec ses routes en sable : Paulino Neves. C’est là que s’arrêtera notre premier tronçon de route, et nous attendons le prochain transport pour Tutoia ! Pour 40 Rls, nous aurons fait 2H de transport/excursion, et ça valait bien le coup !!
 
Notre combi arrive à midi, et nous emmène sur une route bitumée toute neuve à Tutoia en 40 minutes, pour 10 Rls. A Tutoia, la correspondance se fait sans attente : 10 minutes après notre arrivée nous montons à bord d’un bus pour Parnaïba (30 Rls). Encore 2H de bus, et nous arrivons vers 15H30 au centre ville de Parnaïba, toujours accompagnés de François et Taïnara. Nous nous dégotons une pousada très sympa (Porto das Barcas, 45 Rls) et réfléchissons à notre journée du lendemain.
 
Il y a dans le coin (à 2H30 de bus) un parc national des « sete cidades », qui nous a l’air difficile d’accès. Aussi il y a la possibilité de passer une journée en bateau sur le Delta, mais finalement nous décidons de continuer notre chemin vers Jericoacoara.
 
Le lendemain nous attaquons donc cette 2ème partie de tronçon Barreirinhas-Jericoacoara depuis Parnaïba. Il y a des bus qui partent tôt le matin à 7H15 et 7H45. Nous filons donc un peu à la bourre à la rodoviaria en prenant un premier bus qui nous amènera pas bien loin, puis un 2ème qui nous fera arriver 10 minutes avant le départ du 2ème bus, nickel !! Nous partons donc en direction de Camocim, 2H de route, pour 38 Rls.
 
Une fois arrivés à Camocim, c'est là que ça se corse. Il est 10H et d'après les guides, le dernier 4x4 qui part vers Jericoacoara est à 10H30. Un chauffeur de taxi nous saute dessus à l'arrivée en nous disant qu'il n'y a pas de 4x4 avant Lundi (nous sommes Samedi). Humm, allons nous renseigner tout de même! On arrive sur la place du marché, apparemment il n'y a pas de 4x4. Finalement après une petite course dans la ville entre la rodoviaria, le mercado, et le port, on rencontre un gars bien sympa dans sa lanchonete au marché qui nous trouve un 4x4 pour 15H, et pour 70 Rls. Entre temps, un chauffeur de buggy nous alpague: 180 Rls le transfert à Jericoacoara, ce qui annonce déjà un peu la couleur du séjour là-bas...
 
Depuis Camocim, il y a aussi la possibilité de reprendre un bus pour Jijoca, puis un minibus pour Jericoacoara. Cette option est peut-être plus rapide...
 
 
Cinq heures d'attente à Camocim, jolie petite ville en bord de mer, puis nous partons à bord du 4x4, pour 1H sur les pistes ensablées en longeant la plage, et les dunes, tout ça sur un air de forro avec entre autre une version différente de Michel Telo (l'originale?). Nous aurons même le droit aux Black Eyed Peas "i got a feeling" en portugais. Sur le trajet nous prenons 2 bacs: le 1er à Camocim, et un 2ème très folklo: une plateforme en bois sur laquelle monte le 4x4 à l'aide de 2 planches en bois, et des mecs qui font avancer le bac en poussant dans l'eau sur des longs bouts de bois! 
 
 
Nous arrivons en fin d'aprem à Jericoacoara. Ca aura été un peu long, le trajet aura été un peu folklo, mais ça fait parti du voyage! En tout cas on y sera arrivé à faire ce trajet!
 
Nous pouvons maintenant brièvement faire un point sur le coût du trajet:
 
- depuis Sao Luis jusqu'à Jericoacoara en faisant les mêmes excursions que celles proposées par les agences, en 5 jours et 4 nuits pour nous (soit un jour de plus): 650 Rls (au lieu de 2800-3200 Rls). 
- transfert Barreirinhas-Jericoacoara en 2 jours: 240 Rls, au lieu de 1000 Rls en 4x4 privé (ou 500 Rls à 4), solution recommandée par le routard!
 
Au final, toujours moyen de se débrouiller par nous même avec l'aide de quelques habitants: c'est plus sympa et tellement moins cher !!!

Publié à 17:28, le 13/10/2012, dans Bresil, Jericoacoara
Mots clefs :


merci!

22:05, 3/07/2013 .. Publié par david
merci pour votre article, je compte faire exactement la même chose mais en sens inverse (et en y passant sûrement 1 jour de plus). Et je suis content de pas avoir à y laisser la peau des f...!


{ Page précédente } { Page 86 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis