A l'autre bout du bout du monde

Macapa-Santarem (19-21 Septembre)

Notre bateau pour Santarem part à 18H, mais sur les conseils de Christophe, nous embarquons aux environs de 16H. Nous installons nos hamacs au dernier niveau du bateau. Il y a beaucoup de monde en dessous mais quasi personne où nous nous installons : c'est parfait, on va pouvoir être tranquille...

Pour vous décrire rapidement notre embarcation : c'est un bateau en bois composé de 3 niveaux. Au niveau le plus bas se trouvent : la cuisine, quelques hamacs et un peu de marchandises. Il y a encore un niveau en dessous qui n'est pas accessible aux passagers et réservé à la salle des machines et à de nombreuses autres marchandises. Les marchandises serviront à ravitailler les villes près desquelles nous passerons. Le niveau intermédiaire comprend une grande zone pour poser des hamacs, quelques cabines et les salles de bains/toilettes. Ce niveau est blindé de hamacs!

Enfin, à l'étage au dessus, où nous sommes, il y a une zone pour poser quelques hamacs et le bar du bateau.

18H sonne, nous partons!! C'est ce qu'on avait vu dans les guides, les bateaux partent à l'heure, pour ce qui est de l'arrivée...

Quelques personnes montent à notre niveau pour contempler le coucher du soleil et étancher leur soif au bar. C'est alors que le bar commence à mettre un zook guyanais affreux (Dr Sakis pour ne pas le nommer, vous pouvez essayer de le trouver sur You Tube pour comprendre, nous allons éviter de vous mettre le lien pour ne pas polluer notre blog). Malheureusement, il y a 2 grosses enceintes donc non seulement la musique est nulle mais en plus, on l'écoute très très fort !!!! En en plus, ils ne doivent pas avoir beaucoup de DVD à bord, parce qu'on y aura le droit 3 fois pendant tout le trajet!

Après une bonne heure, on passe à de la musique brésilienne, ça va mieux!!!

Le cuisinier vient nous dire de descendre manger. Le plat ne donne pas trop envie mais est finalement délicieux : de la viande en sauce avec des légumes, et bien sûr, pour bien se caler, on on peut y ajouter... de la farine de manioc !

Sur le bateau, il y a 2 autres couples de français mais on n'échangera que quelques mots lors du repas. On n'a pas très envie de taper la causette à des voyageurs français pour le moment. A part eux, la majorité des passagers sont brésiliens.

On remonte, la musique a un peu changé : des reprises des plus grandes chansons d'amour (Bryan Adams, Roxette, etc...) par des chanteurs brésiliens. C'est sympa mais encore un peu fort, on met des boules quies et on se pose dans les hamacs. Il est encore un peu tôt pour dormir donc on se fait un point sur le trajet : on décide de ne pas remonter jusqu'à Manaus, une fois à Santarem, on ira directement à Alter do Chao, puis après quelques jours, on reprendra le bateau pour descendre l'Amazone et rejoindre Belem.

On se prépare à passer notre première nuit sur le bateau, on met en place les moustiquaires (intégrées aux hamacs) et au dodo. On se réveille pas mal de fois pendant la nuit, et à un moment il commence à faire frais, on sort le drap de coton.

Pour le lever du soleil, nous sommes réveillés : c'est parti pour la séance photos !

Par contre c'est l'invasion de moustiques!!! un nuage de « moskitouss » autour de nous! on se bombarde d'antimoustique et on met une polaire car il fait plutôt frais. Le petit déjeuner est servi : café, tapioca au lait, ananas, pastèque et orange.

Après ce festin, on remonte pour observer le paysage. Nous sommes sur un bras étroit donc on voit très bien les bords du fleuve (ce qui n'est pas le cas tout le temps car le fleuve est très très large !!!). On croise quelques maisons (sur piloti) qui se trouvent au bord du fleuve, entourées par la forêt. Il y a également beaucoup d'hommes en pirogue en train de pêcher (avec des filets); et même des enfants très jeunes, seuls dans les pirogues!

A un moment, surprise, nous apercevons au loin l'aileron et le dos de quelques dauphins d'eau douce : énorme ! Puis, nous surprenons le vol d'un toucan, puis ensuite 2 toucans : magique ! Nous apercevons d'ailleurs beaucoup d'autre d'oiseaux, malheureusement nous ne savons pas les reconnaître, hormis les nombreux vautours que nous retrouvons partout.

La journée est longue mais plutôt cool : jeux de cartes (Shcob ou Escoba), siestes et lecture. On en profite également pour travailler notre brésilien qui n'est pas très bon pour le moment. Il y a toujours de la musique, toujours un peu forte d'ailleurs. Le midi, on mange très tôt, avant 11H !!! Au menu : crudités (concombre, chou, papaye...), pâtes, riz et viande. C'est très bon, comme la veille, et très riche en féculents!

En cours de journée, notre bateau s'arrête pour ravitailler une ville (en eau et en bières principalement) puis quelques bateaux en route. Lors de notre arrêt, un vendeur monte pour nous proposer une noix de coco : un trou, une paille et c'est parti ! Elle est très bonne et très fraîche !

Un peu avant le coucher du soleil (environ 18H), on mange (riz, pâtes et viandes en sauce + farine de manioc!!!). Ensuite, 1er vrai coucher de soleil sur l'Amazone : on se met à l'avant du bateau pour une petite séance photos.

Les moustiques arrivent avec la nuit, on se protège et on prend notre 1ère malarone pour éviter le paludisme. On boit une bière, on joue aux cartes. Le bateau marque un nouvel arrêt, ravitaillement et embarquement de quelques personnes supplémentaires.

On se pose dans les hamacs, notre nuit va commencer. Demain, on devrait arriver à l'aube à Santarem.

La nuit est agitée, les hamacs se balancent beaucoup et on se rentre un peu les uns dans les autres. A notre réveil, le soleil est déjà levé mais pas de Santarem à l'horizon...

On part prendre le petit déjeuner puis on prend quelques photos (la routine quoi!?! mais c'est bientôt la fin). On croise encore quelques maisons, mais la forêt laisse place, ici, à des patûrages pour l'élevage de boeufs (une des spécialités du Brésil).

Enfin, vers 10H, nous arrivons à Santarem... après 40H de voyage!! Pour débarquer, c'est un peu compliqué : il nous faut passer par 4 ou 5 bateaux pour enfin arriver à terre, mais ça y est, nous voici à Santarem.


Publié à 16:00, le 28/09/2012, dans Bresil, Santarém
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 93 sur 99 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

Argentine
Avant le depart
Bolivie
Bresil
Chili
Equateur
Guyane
Paraguay
Perou
Preparatifs
Uruguay

Derniers articles

Articles Equateur

Sites favoris

Blog d'Aurélie et Yannick

Amis